Identification



Le Ver reconnaîtra les chiens
Écrit par Lone_Fox   
26 / 10 / 2007
Date IRL : vers septembre 2006
Date en jeu : mars 2005
Participants : Charles, Okami, Hurle-la-Tempête

    Le calme est revenu sur la montagne mais les Empreintes Profondes décident de rester un peu plus longtemps dans la région d'Annecy. Les quelques Fils de Fenris du Sept sollicitent l'aide de quelques membres de la meute pour une enquête de routine : le chien d'un de leurs Parents a attaqué un enfant en bas âge dans des circonstances étranges, et quelqu'un devrait tirer ça au clair.
    Rapidement, il semble qu'il y ait quelque chose de louche avec le chien. Et il n'est pas le seul : les incidents de ce type se multiplient dans tout le département. Dans la zone industrielle d'Annecy, des bandes de chiens sauvages rôdent la nuit ; les personnages découvrent que les clochards du quartier ont disparu, certainement dévorés vivants. Bizarrement, leur chien est encore en vie et décide de leur coller aux basques.
Déterminé à tirer cette histoire au clair, Charles décide de traquer les bandes de chiens redevenus sauvages qui, selon des témoins, se réfugient dans les bois autour de la ville. L'expédition tourne au cauchemar et les chasseurs deviennent chassés, poursuivis par une horde de toutous psychopathes qui semblent surgir de nulle part. Okami sauve la mise à Charles en le prenant sur son dos et en courant en direction de la route - mais c'est sans compter les facécieux éleveurs locaux et leurs clôtures barbelées enfouies sous la neige. Okami trébuche, Charles-loup s'ecrase sur le macadam de la route et se relève juste à temps pour être renversé par un camion...
Redevenu humain et présentable, Charles est transféré à l'hôpital, suivi par Okami, qui essuie les questions désagréables des gendarmes au sujet de son état civil. Mais les ennuis ne font que commencer : prévenu au dernier moment, Charles doit échapper à un tueur dont le regard déterminé lui rappelle trop celui d'un Spirale Noire qu'il a projeté dans le vide quelques mois auparavant.
    Pendant ce temps, Tempête poursuit son enquête avec l'aide de la responsable de la sécurité alimentaire de la préfecture, qui est bizarrement mise sur la touche par les autorités. Ensemble, ils découvrent l'origine du mal : du LSD, des hallucinogènes et des amphétamines, introduits sous forme de précurseurs dans différents types de nourriture pour chien, passant ainsi inaperçus jusqu'au moment où les molécules sont assemblées à la consommation.
    Les pressions se précisent quand la jeune femme est enlevée : son ravisseur exige ses travaux en échange de sa vie, lui donnant ainsi quelques jours de répit pour déménager son usine et camoufler ses traces. Et il ne s'agit de nul autre que du sinistre Marcus !
    Décidant de jouer le tout pour le tout, Tempête se présente au lieu de rendez-vous, qui n'est autre que l'usine incriminée, où il découvre l'otage en équilibre précaire au-dessus d'un affreux broyeur à viande... Avec l'aide de Charles et d'Okami, il paralyse la machine assez longtemps pour libérer la jeune femme, et ensemble, ils échappent de peu à un piège peu commun : des milliers de cochons affamés, apeurés et défoncés au LSD lâchés dans l'usine.

    Victoire sur toute la ligne : les ouvriers contaminés par le Ver ont été liquidés, l'usine a été fermée et le scandale de la nourriture empoisonnée a été découvert. Mais les capitaux de la société ont disparu, les responsables n'ont pas été identifiés et surtout, beaucoup d'animaux ont du être euthanasiés ; des personnes âgées, des enfants, des handicapés ont perdu des animaux qui étaient leurs meilleurs amis, et le rapport entre les gens et la nature a été considérablement dégradé dans la région.
    La Guerre continue...