Identification



Chronique de l'Eveil : la looze (le résumé)
Écrit par NightWolf   
03 / 03 / 2008

MJ: Deoloup
Date IRL : 15 décembre 2007
Nom du scénario
Chronique de l'Eveil : la looze.
Synopsis : Toujours à la recherche du livre d'Okron, les louveteaux explorent les différentes pistes révélées durant le scénar précédent.
Date en jeu : Juillet 2005
Participants : Hendrick, Echo d'Harmonie,  Isolde
Durée de calme : ?
Activités libres : ?
Conclusion du scénario : zomg, toute l'histoire n'était qu'une simulation effectuée sur les garous dans un centre scientifique dans un Paris du futur -> WTF.



        Après le meurtre de tonton Bernard, nos vaillants louvetaux sont un peu désemparés. Hendrick et Isolde mettent Simon - dans un sale état émotionnel - en lieu sûr dans l'appartement d'Isolde. Ils partent ensuite retrouver Echo d'Harmonie pour décider de la suite des événements.

        Rappelons que dans l'épisode précédent, après un combat avec un garou maléfique aux Buttes Chaumont, le garou Célèbre-l'Aube a indiqué aux louveteaux que Simon 'serait' retenu à une certaine adresse rue Malherbe dans le XVIIè, alors que Simon a prévenu les louvetaux par téléphone qu'en fait cette adresse est un piège, avant de transformer Tonton Pépé en steak haché.

        Plusieurs pistes s'offrent à nos valeureux héros :
 - Tenter de retrouver Célèbre-l'Aube pour obtenir plus d'infos sur qui il est et pourquoi il les a envoyés dans -selon Simon- un piège.
 - Aller à l'adresse donnée par Célèbre-l'Aube et voir ce qui s'y passe.
 - Courir partout en hurlant et en agitant les bras
 - Infiltrer le complexe sportif de Martoni selon le plan prévu, afin d'en savoir plus et de retrouver les parents de Simon et le livre d'Okron.

        Hendrick, Isolde et Echo (appelons-le par son petit nom) décident de commencer par aller voir rue Malherbe ce qui s'y trame. Ils y découvrent un grand immeuble, de toute évidence annexe de l'école HEC, avec des vrais morceaux d'étudiants devant.
Ayant appris des leçons d'Alistair, il décident d'aller vérifier au cadastre à qui appartient cet immeuble. Ils découvrent que la bâtiment d'HEC appartient à un certain Thierry Noram (et Hendrick fait remarquer que "Thierry Noram" ressemble quand même vachement à un anagramme de Martoni), mais ils n'apprendront pas beaucoup plus sur ce monsieur. Isolde et Echo entrent dans le bâtiment tandis qu'Hendrick reste dehors passer quelques coups de fil.
        Prétextant de vouloir se renseigner sur les opportunités de formation à HEC, ils abordent la secrétaire pour discuter un peu. Celle-ci leur demande s'ils ont rendez-vous, car voyez-vous il faut forcément un rendez-vous. Le fait qu'ils viennent sans rendez-vous alerte les vigiles (???) qui s'approchent, l'air suspicieux. L'absence de rendez-vous fait tourner court l'infiltration du complexe d'HEC, ce qui est quand même la grosse looze.

        Dépités, tous trois décident alors de mettre en application le plan d'infiltration du complexe sportif de Martoni. Ils impriment de faux bons de livraison, achètent de l'eau, louent et maquillent une camionnette, saucissonnent le livreur habituel et mettent le plan en action. Isolde reste au volant de la camionnette au cas où; Hendrick attend dans la camionnette si besoin d'une soudaine intervention musclée, et VobE, déguisé en livreur, part à l'assaut du bâtiment. Il entre, s'approche de l'accueil et donne son bon de livraison. La madame de l'accueil lui dit alors "C'est bon, on s'en occupe à partir de là". VobE ressort donc, dépité. Le plan élaboré en environ 2h a échoué en deux minutes : deuxième grosse looze. En montant sur le toit et brisant une glace, une alarme se met en marche et la police arrive. Nos héros s'enfuient donc vaillamment.

        La rage bouillonnante, nos héros décident de partir à la recherche de Célèbre-l'Aube pour obtenir quelques infos avant de tout casser. Ils se dirigent donc vers les Halles à la recherche de garous. La nuit finit par tomber, et ils observent des phénomènes étranges : les lampadaires ont parfois de soudaines chutes de tension, et les personnes dans la rue lagguent à la manière d'un jeu vidéo en ligne. Nos héros s'en foutent et finissent par trouver le dernier type encore debout à cette heure aux Halles. C'est un garou qui leur dit de chercher par là, ce qu'ils font, et ils finissent par trouver une porte qui donne sur un escalator descendant. En bas, ils rencontrent un garou, Brume d'Acier, qui leur apprend que Célèbre-l'Aube est absent etc etc... je vous passe les détails de la discussion.

        Finalement, la raison l'emporte et ils décident de tout casser. Ils retournent au complexe sportif, montent sur le toit, brisent une baie vitrée du dernier étage, entrent, maîtrisent les employés, et tuent les 2 fomor-like qui s'approchent. Un survivant leur apprend que Martoni est très peu souvent là, et se trouve plutôt dans son bâtiment d'HEC (le fameux). Ils fouillent le complexe et tombent sur le bureau de Martoni, de toute évidence protégé par un champ magique puissant et impénétrable.

        N'arrivant à rien, ils décident d'aller tout casser à HEC. Ils y entrent en bourrins, montent au 10è étage et entrent dans le bureau de Martoni. Ils le trouvent enfin, avec à côté de lui deux grands Crinos noirs avec des cornes, et un livre sur le bureau.

        Les menaces habituelles ne fonctionnant pas, nos héros s'approchent du bureau de Martoni pour s'emparer de ce qui semble être le livre d'Okron (mais ça aurait pu très bien être le dernier roman de Beigbeder, qui sait). Quand soudain, des tourelles de sécurité (si si) ! Nos valeureux garous se font cribler de balles, et tombent, tombent ........

        ...... pour se réveiller dans une grande salle, assis sur des fauteuils inclinés, avec des casques sur la tête (What a twist !). Etonnés, ils enlèvent leurs casques et sortent de la pièce, dans ce qui semble être un complexe scientifique complètement abandonnée. De la poussière un peu partout, pas âme qui vive. Ils finissent par sortir des lieux pour tomber sur un Paris futuriste, avec voitures sur coussins d'air et tubes de transport à la Futurama.

        Désorientés, ils se rendent au Caern (?) des Halles, pour y retrouver Brume d'Argent, très étonné de les voir là. Il leur apprend en effet que le Sept de Fontainebleau a été décimé plusieurs dizaines d'années auparavant ! De plus, il n'a jamais entendu parler de cette expérience dont ils ont été l'objet. Il accepte alors de les recueillir temporairement.

FIN !!!